Adams Carvalho, croqueur de lolitas

J’ai passé la nuit avec Adams Carvalho… sur Pinterest.

The warriors

Je ne soignerai pas mon addiction nocturne à Pinterest.  J’y ai découvert cet illustrateur énigmatique. Cet inconnu qui me touche, à chaque fois que j’allume mon ordinateur et que mon fond d’écran me renvoie l’image ci-dessus. C’est certainement l’image de ce que je ne suis pas : une warrior.

L’obsession d’Adams Carvalho pour la jeunesse indolente et sexy sur fond acidulé aurait pu m’exaspérer ( étrangement les jolies collégiennes en petites tenues m’agacent un peu) mais j’ai succombé à la simplicité de son trait néo-pop et à ses ambiances nostalgiques. Cet homme aurait dû réaliser l’affiche du film Drive, c’est évident (oui, j’ai parfois des velléités de Directrice Artistique). Mieux, il aurait dû m’appeler un soir, avec l’envie soudaine de réaliser le prochain clip de mon groupe My Dear, et j’aurais répondu : «  vous pouvez me rappeler dans cinq minutes, j’ai Louis C K sur l’autre ligne ».

Adams Carvalho vient de Sao Paulo. Un fantasme.
Il serait de surcroit porteur d’une barbe de bucheron. Un autre fantasme (arrêtez-moi).
Adams, je crois bien que j’ai croqué la pomme.


Sondage bonux (à vos commentaires!) :

Les garçons, laquelle voulez-vous?
Les filles, à laquelle êtes-vous?
Pour ma part, je suis indiscutablement la dernière, en bas à droite…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *