Un jour pluvieux où je n’ai rien à dire

Un matin de novembre pluvieux, voilà qui donne le ton. Une journée « pffffffff » qui s’annonce. J’avais envie de vous parler de Père Castorl’émission « Envoyé Spécial » d’hier soir sur la balourdise de l’Éducation Nationale qui en est réduite à embaucher n’importe quel individu qui, passant par là, a vu de la lumière et a poussé la porte. Autant vous dire qu’un castor lambda ou un rideau de douche feraient tout aussi bien l’affaire pour enseigner les maths au collège ( les écoles privées seront bientôt saturées). J’avais également envie de vous parler du « Président » philippin Dutertre qui relègue Trump au rang de petit joueur du bac à sable en termes de nazisme et de misogynie. J’avais envie de m’insurger autour de l’alliance machiavélique de Bayer avec Monsanto mais… dans ce blog,  j’ai promis « un peu de légèreté pour ta pause café ».

Captain Fantastic

Ma déception devant  » Captain Fantastic «  qui m’a semblé être un condensé de bons gros clichés sur la vie sauvage (et bio) face au vilain monde capitaliste, était certes un sujet plus « light » mais pas très « folichon » non plus. 1. Pourquoi galvauder, voire plagier, l’imagerie de mon cher Wes Anderson (et choisir un titre qui rappelle son « Fantastic Mister Fox« ) ? 2. Le scénariste est-il un pré-ado qui vient de découvrir la philosophie hippie ? Telles sont les deux seules questions qui, selon moi, mériteraient d’être posées, parce qu’on sait déjà pertinemment que la junk food c’est le Mal, que la sur-consommation ça craint et que la forêt c’est mieux que la pollution.

Oui mais non

Alors quel sujet aborder ? L’ennui et l’inutilité des vacances de la Toussaint? Plombant. La splendeur de l’architecture et de la scénographie de la Grande Galerie de l’Évolution que j’ai redécouverte et qui m’a laissée bouche bée ? A quoi bon? « Tout est dit (sur Google) et l’on vient trop tard  » écrivait La Bruyère.

J’ai donc lâchement opté pour un superbe gif qui résume assez parfaitement mon état d’esprit en ce jour pluvieux de novembre, tout en permettant l’identification (à ceux qui comme moi, sont d’une humeur « d’à peu près »).

Voilà, c’est cadeau. Et je l’intitulerais  « Oui mais non » ou  « quand ça veut pas, ça veut pas »:

PS: Comme je m’en veux un peu de ce non-effort, je vous livre malgré tout un bon plan parisien : allez déjeuner dans le 11ème au restaurant Les Niçois le midi. Menu à 14€ pour une cuisine simple mais surprenante et raffinée, avec terrain de pétanque au sous-sol en bonus et délicieuses panisses  à la place des frites.

Les Niçois Paris

Image à la une :photo « Sleepwalker » by Alex Stoddard 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *